Notre approche de coaching

Notre approche de coachingVient un temps ou des circonstances, où ce qui nous avait servi jusqu’à maintenant ne fonctionne plus. Ou bien on se retrouve devant une situation nouvelle pour laquelle on n’a pas toutes les compétences désirées (par exemple, une promotion ou un nouvel emploi). Ou bien, on sent qu’on peut faire plus, aller plus loin et on ne sait trop comment aborder cette nouvelle progression. Bien qu’armé de bonne volonté, on se frappe à des murs ou on avance plus lentement qu’on le voudrait.

C’est dans ces moments que le coaching peut intervenir.

Faire seul ces transformations demande non seulement de la discipline, mais des moyens; or nos moyens sont limités à ce que nous savons, ressentons et sommes.
Dans la vie, on a généralement le test d’abord et on reçoit la leçon ensuite! Nous procédons par des essais plus ou moins fructueux, des erreurs que nous répétons (hélas!), et parfois des apprentissages qui nous amènent ailleurs. On se construit une manière de concevoir le monde qui nous entoure, de nommer ce qui nous arrive, de ressentir et d’agir d’une certaine façon. Cette manière qui nous est propre, c’est le cadre à l’intérieur duquel, chacun de nous fonctionne. C’est parce que nous fonctionnons à l’intérieur de ce cadre qu’on répète les mêmes comportements, qu’on donne les mêmes réponses aux défis qui nous sont posés ou qu’on se pose à soi-même.

En quoi le coaching consiste-t-il?

Grosso modo, c’est un accompagnement professionnel susceptible de créer les conditions pour que la personne puisse incarner de nouvelles compétences, des réponses jamais tentées jusque-là et un nouveau savoir-être, lui donnant accès à une plus grande efficacité personnelle/professionnelle et à vivre pleinement, le cas échéant.

On peut toujours se fixer des objectifs – atteindre tel but, mais il y a de fortes chances que ce ne soit pas suffisant. Une fois atteints, est-ce que la personne aura développé de nouvelles compétences? Aura-t-elle exploré des façons de faire en dehors de son cadre habituel? Sera-t-elle en mesure de se « voir aller »? Sera-t-elle capable de se corriger et de « réajuster le tir » par elle-même? Pourra-t-elle utiliser ces façons de faire dans de nouvelles situations?

Pour progresser véritablement et faire des transferts dans les autres sphères de la vie, il est essentiel d’aller à la source, c’est-à-dire à la personne et non se contenter d’examiner la situation comme un expert. Dans cet esprit, l’approche de coaching et de développement intégral invite la personne à apprendre à apprendre, plus particulièrement à apprendre à s’autoobserver et à s’autocorriger, et à se recadrer.

Quel est le rôle du coach?

Son rôle est de créer un espace sécuritaire dans lequel la personne pourra explorer différentes facettes d’elle-même, s’observer sans se juger ni être jugée. Son rôle est également de faire ressortir la manière de voir de la personne, comment parle-t-elle, conçoit-elle le monde qui l’entoure pour qu’elle puisse se voir. C’est enfin d’explorer de nouvelles possibilités, un recadrement de ses perspectives susceptible de l’amener vers une plus grande efficacité et un plus grand bien-être dans sa vie. Cela requiert une ouverture, de la présence, une capacité à se laisser toucher, et l’audace de tenter de nouvelles avenues.

Quel est le rôle du client?

Vivre un coaching et en retirer tous les bénéfices, c’est accepter de se remettre en question, explorer, apprendre et oser agir différemment. Cela signifie la capacité de recevoir, de s’exprimer et se rendre disponible.

C’est donc l’excellence à court, moyen et long terme à laquelle la personne est conviée entraînant une réduction de ses conflits intérieurs et une meilleure synergie avec ce qui l’entoure.